Prime de 10.000HKD du gouvernement pour les résidents permanents

Depuis l’annonce de l’ouverture des enregistrements, lundi, ce sont plus de 3,36 millions d’inscriptions qui ont été reçues.

Les résidents permanents âgés de 18 ans, ou plus, peuvent soumettre leur demande. Les demandes faites par voie électronique à la banque peuvent obtenir le paiement dès le 8 juillet, et ceux qui ont présenté une demande écrite seront payés dès le 20 juillet. Attention, il faut posséder un compte bancaire à son seul nom, le compte joint ne pouvant pas être utilisé.

Loi sur la sécurité nationale et le monde des affaires

Selon Lento Yip Yuk-fai, président de la Hong Kong Internet Service Providers Association, un certain nombre d’entreprises étrangères à Hong Kong examineraient un plan B. Leurs préoccupations portent sur la question de savoir si la loi, en cours d’élaboration par Pékin, restreindrait la libre circulation de l’information à Hong Kong et entraverait le développement des affaires, a-t-il déclaré au Post.

L’American Chamber of Commerce de Hong Kong (Amcham) a constaté dans un récent sondage que 30% de ses membres avaient l’intention de déplacer des capitaux, des actifs ou des opérations et envisageraient les États-Unis, Tokyo, Singapour ou encore Taipei comme destinations potentielles.

Samedi, l’agence de presse d’État Xinhua présentait plus de détails sur la loi, insistant sur les garanties du respect des normes internationales en matière de droits de l’homme et d’autres libertés.

Selon l’homme d’affaires et ancien législateur James Tien Pei-chun, les milieux d’affaires étrangers qu’il a rencontrés n’avaient pas encore fait de plan B. Certaines entreprises françaises et italiennes voient même la loi d’un bon oeil, espérant qu’elle pourrait calmer les troubles sociaux qui ont éclaté il y a un an et relancer la consommation dans les secteurs du commerce de détail et de la restauration.

George Leung Siu-kay, directeur général de la Chambre de commerce générale de Hong Kong, a déclaré de son côté, que l’organisme ne disposait d’aucune information indiquant si les membres avaient fait des plans. Mais il a noté que les données monétaires et les taux de change n’avaient pas montré de sorties de capitaux ni de retraits d’entreprises de Hong Kong. « Personnellement, en tant qu’économiste chevronné, je ne pense pas que les entreprises puissent facilement élaborer un plan B pour remplacer Hong Kong. La ville a les banques, la primauté du droit et le talent pour aider les entreprises à gérer leurs affaires en Asie-Pacifique. Singapour est peut-être la plus proche, mais ne peut toujours pas remplacer Hong Kong », a déclaré M. Leung.

L’Union européenne réitère ses graves préoccupations concernant le droit de sécurité nationale pour HK

L’Union européenne a déclaré aujourd’hui qu’elle réitérait ses graves préoccupations concernant les mesures prises par la Chine pour imposer une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.

Les préoccupations ont été exprimées dans une déclaration.

L’Union européenne et la Chine ont tenu leur 22e sommet bilatéral par vidéoconférence aujourd’hui.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, accompagnés du haut représentant Josep Borrell, ont tenu une réunion au sommet avec le Premier ministre chinois, Li Keqiang, suivie d’échanges avec le président Xi Jinping. « En ce qui concerne Hong Kong, l’UE a réitéré ses graves préoccupations au sujet des mesures prises par la Chine pour imposer la législation sur la sécurité nationale de Beijing et considère que ces mesures ne sont pas conformes à la loi fondamentale de Hong Kong et aux engagements internationaux de la Chine. et exercer des pressions sur les droits et libertés fondamentaux de la population protégés par la loi et le système de justice indépendant. Ursula Von der Leyen a déclaré qu’il y aurait des « conséquences très négatives » si la Chine imposait la loi. Elle n’a pas dit quelles seraient les conséquences. « Pour l’UE, les droits et libertés de l’homme ne sont pas négociables. »

Les codes de santé transfrontaliers pourraient entrer en vigueur bientôt

Un QR code de santé, mutuellement reconnu entre le Guangdong, Hong Kong et Macao pourrait être lancé la semaine prochaine et ainsi permettre à certains voyageurs d’éviter la quarantaine. Les trois gouvernements travaillent à la mise en place de ce qu’ils appellent de bulle de voyage, permettant d’éviter les quarantaines après avoir prouvé ne pas être porteur du virus ou à risque.

Au départ, ces codes de santé devraient être offerts aux professionnels et aux personnes ayant des besoins opérationnels, délivrés par les gouvernements locaux ils indiqueraient l’état de santé avant d’être autorisé à circuler librement.

Pour rappel, le nombre total d’infections enregistrées à Hong Kong avait atteint 1161 lundi, avec cinq décès. Macao a enregistré 45 cas, tandis que Guangdong a 1634, dont 462 ont été enregistrés à Shenzhen.

Actualité de la communauté.

Jeudi 25 juin : N’oubliez pas Chorus participe au Live Music Festival du Wanch de 16h30 à 18h30.

Samedi 4 juillet, c’est à l’Aftermath que vous pourrez écouter le groupe des adultes de Chorus de 20h15 à 21h15

Enfin, à noter dans vos agendas,

Samedi 11 juillet : « CHORUS at the Wanch » peut enfin reprendre avec l’ensemble des élèves qui se produiront de 18h30 à 21h.

Tous ces événements sont gratuits.

The Wanch – 54, Jaffe Road, Wanchai

La météo.

Journée d’été toujours avec des températures qui iront de 29 à 32° et des risques d’averses. Aujourd’hui mercredi 24 juin, nous fêtons les « Jean-Baptiste» et également les « Baptiste ».