Hong Kong enregistrait hier un septième décès avec la mort d’un homme de 55 ans, arrivant des Philippines. Jeudi, Hong Kong comptait 1.179 cas de Covid-19, augmentation principalement due aux cas importés.

Coronavirus :

L’aéroport international de Hong Kong qui a pu se remettre de crise telles que le 11 septembre, le SRAS pu encore la crise financière mondiale de 2008, semble avoir plus de difficultés avec la crise sanitaire liée au Covid-19.

Avec des recettes quasi nulles, les responsables de l’aéroport, sont très pessimistes pour l’avenir. L’aéroport a signalé une baisse de 30% des bénéfices à 5,89 milliards de HK dollars (760 millions de US dollars) au cours de l’exercice 2019-2020.

« L’aéroport international de Hong Kong est un véritable hub international, et je suis convaincu que nos niveaux de trafic se rétabliront. », a déclaré son président, Fred Lam Tin-fuk au Post.

L’effet de la pandémie sur le transport aérien a été considérable et, en avril et en mai, l’aéroport a enregistré une baisse de 99 % du nombre de passagers par rapport à l’année précédente. Au cours des cinq premiers mois de cette année, seulement 8,2 millions de voyageurs sont passés par l’aéroport, ce qui représente une baisse de 73,8%.

Victoria’s Secret ferme son magasin à Causeway Bay.

Après plusieurs grands noms dont nous vous parlions la semaine dernière, c’est au tour de la marque de lingerie américaine d’annoncer la fermeture de son magasin de Causeway Bay, en raison de la pandémie de coronavirus et de l’agitation sociale de l’année dernière, a annoncé la marque.

Jeudi, Victoria’s Secret a publié un simple avis affiché sur la porte de la boutique, informant sa clientèle de la fermeture et invitant les clients à acheter en ligne.

La marque louait quatre étages dans le centre commercial Capitol Centre, une des adresses les plus chères au monde. En 2017, le leader américain de la lingerie a signé un bail de 10 ans pour un montant estimé à 7 millions de HK $ (900 000 $ US) par mois.

Covid-19 : plus de 300.000 tests à Hong Kong

Avec la mise en place d’un programme de surveillance drastique, ce sont donc plus de 300.000 tests à ce jour qui ont été réalisés à Hong Kong. Ce programme vient d’être étendu aux conducteurs d’autobus pour une meilleure prévention et un meilleur contrôle de la maladie.

Selon la Direction générale des services de laboratoire de la santé publique, l’analyse des acides nucléiques est la méthode d’analyse la plus précise pour identifier le COVID-19 à ce jour.

Des activistes devant le bureau de liaison de Pékin.

Une douzaine de militants de la Ligue des sociaux-démocrates défilait hier devant le bureau de liaison de Pékin pour protester contre la loi sur la sécurité nationale.

Après avoir scandé plusieurs slogans, ils ont collé des affiches avec 20.000 signatures d’opposants à la loi. Des dizaines de policiers sont restés sur place, aucun incident n’a été signalé.

« L’appétit des investisseurs étrangers pour la Chine reste solide » selon Les Echos

S’appuyant sur une étude du cabinet américain Rhodium Group, le quotidien français ajoute que cet appétit reste solide « tant que la Chine représentera une part importante de la croissance mondiale ».

On y lit qu’au cours des cinq premiers mois de l’année, les capitaux étrangers entrant en Chine par le biais de fusions et d’acquisitions ont totalisé 9 milliards de dollars, dépassant en volume et en valeur les transactions chinoises effectuées à l’étranger, pour la première fois en une décennie, selon les auteurs du rapport, Thilo Hanemann et Daniel Rosen.

Toujours selon le rapport de Rhodium Group, l’appétit étranger pour les actifs chinois est d’abord lié aux perspectives de la demande des consommateurs. Même si celle-ci souffre depuis le début de la pandémie, les entreprises étrangères parient toujours sur l’essor de la classe moyenne chinoise. Pepsi a ainsi déboursé 700 millions de dollars au premier trimestre pour mettre la main sur la marque chinoise de snacks en ligne Be & Cheery.

D’après l’article des « Echos », des entreprises étrangères ont aussi profité de la libéralisation de certains secteurs et de l’assouplissement des limites de propriété étrangère pour renforcer leurs activités en Chine. Autre explication avancée par Rhodium Group, certaines entreprises chinoises sont devenues des leaders dans leur secteur. Mais « il n’y a aucun signe d’un boom des investissements chinois sortants, comme celui observé après la crise financière mondiale il y a une décennie », observe Rhodium Group.

Actualité de la communauté

Jeudi 2 juillet 17h00 à 21h00 : Le guide Bettane+Desseauve propose la dégustation d’une large gamme de vins rosés de différents producteurs, accompagnés par les produits de Plantin Kaviari et Qwehli.

Cadillac 7/F, Hysan Place, 500 Hennessy Road, Causeway Bay, Hong Kong.

A noter dans vos agendas, mais nous reviendrons plus en détail sur l’événement le samedi 18 juillet l’UFE avec en partenaires Hong Kong Accueil mais aussi l’alliance française vous invitent à célébrer la fête nationale française à Hong Kong, avec le soutien du Consulat Général de France. Réservations ouvertes à tous à partir du lundi 29 juin. Attention, événement limité à 120 places.

Retrouvez le lien pour vous y inscrire sur la page de ce journal de notre site.

Lien de réservation obligatoire : https://forms.gle/zghSAmqrtREGWszG7

La météo encore une journée chaude pour ce vendredi avec des températures qui iront de 28 à 21° et toujours des risques d’averses. Aujourd’hui 26 juin, nous fêtons les «Anthelme». A demain pour un retour sur l’actualité de cette semaine.